Communauté rôliste des Sentinelles

Forum de la communauté rôliste des Sentinelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Retrouvez bientôt toutes les news importantes dans ce petit espace !
La soirée du voile d'hiver et son concours ! Cliquez-ici
Retrouvez-ici toutes les tavernes d' Azeroth pour vous vous rafraîchir !

Partagez | 
 

 [faction] Le Fléau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
crin-noir
Dans la place
Dans la place
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 12/09/2011
Age : 35
Localisation : Dijon

Feuille de personnage
Nom: Sabot-de-ténèbres
Prénom: Gareth
Cercle:
85/85  (85/85)

MessageSujet: [faction] Le Fléau   Jeu 20 Oct - 7:26

Le Fléau :

Histoire :

Le Fléau est l’un des plus grands cauchemars d’Azeroth, la manifestation de la mort elle-même. Le Fléau fut crée à l’aube de la Troisième Guerre par Kil’jaeden lui-même à partir de Ner’zhul et de ses suivants. Ces derniers avaient déçu une nouvelle fois le seigneur démon de la Légion Ardente avec la destruction de Draenor et ils n’échapperaient pas à leur punition. Ner’zhul devint le Roi-liche, un esprit enfermé dans une armure, prisonnière dans les glaces éternelles de la Couronne de Glace, en Norfendre. Ses suivants devinrent les premières liches. Le Fléau était né.

La mission du Fléau était d’affaiblir les défenses d’Azeroth en vu de la conquête de ce monde par la Légion Ardente. Cette dernière avait déjà été battue lors de la Guerre des Anciens, puis leur tentative d’utiliser la Horde ensuite s’acheva avec la fin de la 2e guerre. Ils avaient donc décidé d’utiliser une nouvelle force, une force indestructible et terrifiante. Torturé dans son trône de givre, le Roi-liche créa sous les ordres de Kil’jaeden le trompeur une terrible Peste (aussi connu comme le Chancre). Cette dernière tuait presque toutes les races, mais les transformait aussi en mort-vivants.

Utilisant cette peste sur les peuplades du Norfendre, le Roi-liche créa sa première armée. Puis il lança ses forces contre les Nérubiens, détruisant leur civilisation tout entière durant la Guerre de l’Araignée, avant d’utiliser leurs artefacts magiques, leurs cités et leurs corps pour renforcer sa propre armée. Renforcé par les nérubiens mort-vivants dirigés par leur roi Anub’arak, le Roi-liche conquis la majorité du continent polaire d’Azeroth.

La première action de la nouvelle armée fut de recruter des agents dans les Royaumes de l’Est, créant le Culte des Damnés sous les ordres de l’ancien mage de Dalaran Kel’thuzad. Ces derniers infiltrèrent la société de Lordaeron, puis répandirent le grain contaminé par la Peste à travers ce qui deviendra les Maleterres. Des centaines de milliers d’hommes et d’animaux succombèrent à cette terrible malédiction et se relevèrent en tant que serviteurs du Fléau.

Le prince Arthas Menethil découvrit le plan du Roi-liche et tenta de s’y opposer. Mais il se rendit compte qu’il ne pouvait rien y faire, et lorsqu’il arriva à Straholme, la ville était déjà contaminée. Il décida de tuer tous les habitants pour qu’ils ne se relèvent pas en tant que mort-vivants, et mis la ville à feu et à sang. Et Mal’ganis, un seigneur de l’Effroi, vint lui dire qu’il était responsable de cette peste et qu’il l’attendrait au Norfendre.

Arthas prit immédiatement contrôle de la flotte et de l’armée de son père, le roi Terenas II, et vogua jusqu’au Norfendre. Là il y trouva le Fléau, mais aussi son ancien mentor Muradin Barbe-de-Bronze qui enquêtait sur un mystérieux artefact. Ensuite ce fut la descente aux enfers pour l’ex-paladin, qui déterminé à sauver son peuple, commença à faire des actes de plus en plus répréhensibles. Il fit brûler les bateaux de sa flotte pour que ses troupes ne partent pas comme l’ordonnait leur roi, il fit accuser du crime des mercenaires humains recrutés dans les terres de Norfendre qui l’avait pourtant protéger des mort-vivants, et malgré les avertissements de son mentor il prit la lame Deuillegivre de son écrin de glace après avoir tué les élémentaires d’eau qui essayaient de le prévenir de la malédiction de cette épée.

Arthas prit la lame et commença à entendre la voix du Roi-liche : tout ceci n’avait été que des épreuves pour forger le prince en le premier des Chevaliers de la Mort du Fléau (les premiers Chevaliers de la Mort furent crée par la Horde en utilisant des énergies démoniaques, et sont différents de ceux du Fléau). Arthas tua Mal’ganis avec Deuillegivre, le démon comprenant trop tard qu’il avait été manipulé. Arthas servit fidèlement le Roi-liche, y compris dans son plan pour se débarrasser du contrôle que la Légion Ardente exerçait sur lui à travers le seigneur de l’Effroi Tichondrius. Mais la Légion ne se laissait pas faire, et les démons brisèrent le carcan de glace qui maintenait le Roi-liche enfermé. A travers la fissure, le pouvoir du Roi-liche s’échappait comme du sang à travers une hémorragie. Ner’zhul fit revenir Arthas, et Arthas brisa la prison définitivement et mis l’armure dans laquelle était enfermé l’esprit, fusionnant avec lui pour devenir un nouveau et tout-puissant Roi-liche.

Arthas partit alors en guerre contre les Réprouvés formés par la première banshee, Sylvanas, et contre les trois frères Nathrezim qui contrôlait le Fléau pour le compte de la Légion : Varimathras, Balnazzar et Detheroc. Les trois forces s’affrontèrent et Arthas partit pour reconstruire ses forces en Norfendre tout en gardant le contrôle des Maleterres. Là Arthas sembla disparaître de la face du monde, se faisant oublier. En fait, le Roi-liche était en méditation pour se débarrasser à la fois de ce qui lui restait de conscience humaine (devenant l’esprit ayant l’apparence d’enfant humain Matthias Lehner) et de l’esprit de l’ancien shaman orc et devint le puissant et unique seigneur du Fléau.

Une fois ceci fait, il lança ses forces à l’assaut de la Horde et de l’Alliance, attaquant les grandes capitales d’un seul coup avec des forces de mort-vivants. Après de sanglants combats, les deux factions déclarèrent une trêve et se lancèrent à l’assaut du Norfendre pour repousser les forces d’Arthas. Les deux armées prirent place sur le continent, et furent repoussées à la bataille de la Porte du Courroux, et seule la trahison des forces de Putricide fit que le Roi-liche ne profita pas de sa victoire. Mais ceci brisa l’alliance des deux factions en Norfendre.

La guerre reprit de plus belle, menée par les forces de la Croisade d’Argent, seule force neutre que l’Alliance et la Horde reconnaissaient. Finalement, après la trahison des forces de la Lame d’Ebène, le Fléau fut vaincue par les forces combinées de l’Alliance, de la Horde, de Dalaran et du Verdict des Cendres (alliance de la Croise d’Argent et de la Lame d’Ebène). Avec sa mort, Bolvar Fordragon pris la place de Roi-liche : sans un Roi-liche, les forces du Fléau se répandront sur le monde et ravageraient les terres. Avec le contrôle offert par le sacrifice du général de l’Alliance, les forces du Fléau resteront dans leurs terres et seules des forces commandées par d’anciens lieutenants d’Arthas menaceront Azeroth.

Dans les Maleterres, en particulier de l’Ouest, les forces de la Croisade d’Argent et des druides du Cercle Cénarien ont nettoyé une bonne partie du Chancre et purifiez la terre : une forêt et des plaines fertiles font de nouveau leur apparition. Menées par le maître de Stratholme, les dernières forces du Fléau de la journée guerroient pour Andorhal et l’est contre la Horde et l’Alliance tandis que les deux factions s’affrontent l’une l’autre. Le Fléau a perdu une grande partie de son territoire. Ix’lar, le seigneur du dessous, est parmi les officiers du Fléau qui essaye de reprendre le contrôle des armées des mort-vivants. Le nérubien s’oppose à la Croisade d’Argent dans les Maleterres de l’Est.

Forces :

Les forces du Roi-liche comprennent majoritairement des mort-vivants, mais aussi quelques vivants, membres du culte des damnés ou faisant partie des races ralliées au Roi-liche comme les Vrykuls et les Worgens.

- Les liches : les liches sont de puissants mort-vivants lanceurs de sorts, souvent formant l’élite des forces du Fléau, même si certaines liches ont choisi de rester avec la Légion Ardente sous les ordres des trois frères ou de créer leurs propres forces de mort-vivants. Si les liches étaient presque inconnues avant l’arrivée du Fléau, résultantes d’expériences magiques de quelques nécromanciens isolés, elles devinrent très communes : les premiers serviteurs de Ner’zhul devinrent les premières liches du Fléau et bien d’autres furent crées après. Les liches possèdent toutes en commun dans leur création l’existence d’un phylactère, qui retient leur âme et permet à celle-ci de réanimer leur corps mort-vivant malgré toutes les tentatives de destruction. La destruction du phylactère entraîne la destruction de la liche. L’une des plus célèbres liches est Kel’thuzad, fondateur du culte du damné et ancien nécromancien humain chassé de Dalaran.

- Les nécromants : les nécromanciens sont des pratiquants de l’une des écoles de magie, la nécromancie, dans son aspect le plus noir et le plus maléfique. Ils volent les âmes, l’énergie vitale et ressuscitent les morts en tant que mort-vivants. Ils existent dans toutes les races depuis que la magie existe, sombre contrepartie de la magie de guérison qui appartient à la même école. Ils formèrent une part importante des forces du Fléau. Voir Religions et Cultes : le Culte des damnés. Dar’khan Drathir était un haut elfe nécromancien qui trahit les siens durant l’attaque d’Arthas sur Lune d’Argent en lui révélant comment forcer les portes du royaume des Hauts Elfes. Chef des forces du Fléau dans les Terres Fantômes, il fut tué par des aventuriers. On trouve aussi de nombreux démonistes comme Dalronn le contrôleur, des ombremages et des mages des crânes (pratiquant de magie arcanique sombres) comme chez le Culte de la Mort.

- Les Gargouilles : ces créatures magiques, on ne sait pas s’il s’agit de constructions magiques ou de créatures surnaturelles, sont souvent trouvés dans les forces du Fléau comme support aérien. Bien que ça ne soit pas les seules forces à utiliser les gargouilles, elles sont dans l’immense majorité affiliées au Fléau. Les Gargouilles sont des créatures volantes dotées d’une intelligence limitée (mais légèrement supérieure à celle d’un animal pour la plupart) mais très féroces et dotées d’une grande résistance, un trait renforcé par leur capacité à se transformer en pierre pour régénérer les blessures. Cette capacité, nommée forme de pierre, les empêche de combattre lorsqu’elle est active.

- Les zombies : une des unités les plus communes des forces du Roi-liche, il s’agit de corps vivants fraîchement réanimés. Ils sont lents et endurants, et n’ont qu’exceptionnellement encore une personnalité. Mais d’un autre côté, ils sont effrayants et transmettent beaucoup de maladies car leur corps pourrissants est porteur de germes, dont souvent la Peste qui leur a donné naissance. Leur pourrissement continuant, ils deviennent ensuite des squelettes.

- Les squelettes : ils représentent l’essentiel des forces du Fléau. Des squelettes animés par magie jusqu’à ce que la magie se dissipe ou que les os soient tellement brisés que les sorts ne puissent plus reconstruire un corps, ce sont des automates lents dans leur réaction mais qui se déplacent plus rapidement que les zombies. Ils sont moins endurants, mais plus vifs et plus forts que ces derniers. La plupart se battent comme des machines automatiques, ce qui les rend prévisibles, mais ils sont infatigables et difficile à toucher.
o Les mages squelettes : les mages squelettes sont parmi les plus forts mais aussi les plus rares des squelettes. Ils possèdent des pouvoirs arcaniques puissants, surtout basés sur l’ombre et le givre. Certains seraient des résultantes d’expériences sur la transformation en liche ou en voie d’en devenir, tandis que d’autres sont juste de puissants lanceurs de sorts ressuscités. Mordresh Œil-de-feu est un puissant mage squelette qui fait partie des forces du Fléau qui essaye de contrôler les Hurans ou Turen le relevé maître mage du froid.
o Les guerriers squelettes : plus rapides, plus efficaces, ils forment des guerriers d’élites.
o Les géants d’os : des squelettes animés de vrykuls et de géants.

- Les limons : les limons sont des créatures visqueuses, des tas souvent amorphes de protoplasme rampant sur le sol, mais parfois ayant une forme vague d’une créature faite de gelée. Ils n’ont pas de cerveau généralement, errant sur le sol en ramassant tout ce qui s’y trouve et le digérant. C’est ainsi que beaucoup de limons ont ainsi été contaminé par le Chancre. Winna Hazard, une réprouvée, fit des expériences magiques sur les limons et réussit à créer des limons intelligents ayant forme humanoïde à partir de limons de Gangrebois et des membres de son expédition de la Horde au poste de la Vénéneuse. Ces derniers ont l’apparence de leurs victimes avec un limon sur la tête, mais sont entièrement fait en gelée.

- Les golems d’os : des constructions magiques animées par la nécromancie, ils forment des créatures de combat puissantes plus grandes qu’un homme et dont les membres sont modifiés en armes tranchantes.

- Les spectres d’os : d’immenses entités constituées de milliers d’os, ils sont très rares et très puissants. Un seul connu est contrôlé par le Fléau, le seigneur Gargamoëlle, gardien de l’entrée de la citadelle de la couronne de glace.

- Les nérubiens : les vaincus de la Guerre de l’Araignée sont devenus des mort-vivants et servent dans les armées du Roi-liche, menés par leur ancien roi Anub’arakh. Leur royaume sert de base au Fléau et beaucoup de leurs anciennes pratiques magiques (comme les ziggurats volantes) sont maintenant les armes d’Arthas. Pour plus d’information, voir les races : les Silithides.

- Les ombres : les ombres sont des mort-vivants puissants et maléfiques, nés soit dans des rituels nécromantiques fait avec des membres du Culte des Damnés volontaires, soit de mortels qui n’ont jamais réussi à accomplir quelque chose de notable dans leur vie. Ce sont des sortes de fantômes ayant l’apparence d’un torse qui se termine sur une pointe flottante dans les airs avec comme seuls traits sur leur visage deux yeux luminescents de cruauté. Physiquement rarement très puissantes, les ombres possèdent souvent des pouvoirs magiques comme le drain de vie, sont physiquement difficiles à tuer car incorporelles, et possèdent des capacités de perception et d’invisibilité qui en font de très bons espions et gardes.

- Les Spectres : les spectres sont des fantômes translucides, formés d’une tête généralement cachée par un capuchon, d’un torse malingre, des bras immensément long avec des mains crochues, et en bas d’une sorte de robe qui s’étend sur le sol. Les spectres gardent leur intelligence, leurs souvenirs et l’essentiel de leur personnalité : ils sont maintenant juste animé par une haine et une jalousie sans borne pour les vivants. Ils complotent et essayent de transformer leurs victimes en mort-vivants, généralement en Hères ou en spectres.

- Les Goules : les goules sont les troupes de chocs du Fléau et avec les zombies et les squelettes, les plus nombreux des mort-vivants existants. Les goules sont généralement lentes, déambulantes sans but sur les terres où elles sont apparues, avec une intelligence limitée où seules résident encore l’instinct de survie et une faim éternelle pour de la chair. Les goules sont féroces, vicieuses, fortes mais pas extraordinairement résistantes même si elles possèdent une capacité de régénération et peuvent se nourrir de chair pour refermer leurs blessures. Les goules ont l’apparence d’humanoïdes de taille humaine voûtés, avec de grandes griffes, de grands crocs, de la chair putréfiée voir parcheminée sur tout le corps. Il semble que la transformation en goule soit l’étape suivante de l’effet du Chancre sur ceux qui y ont succombés et sont devenus des zombies. Certaines goules conservent leur personnalité comme Horgus le ravageur, un chef des forces du Fléau dans les Maleterres.

- Les Hères : les Hères sont des mort-vivants rares dont les origines sont mystérieuses. Beaucoup d’entre eux semblent être la création d’autres mort-vivants, comme dans le cas des spectres qui transforment parfois en hères leurs ennemis les plus vaillants. Ce sont des sortes de zombies bossus aux bras et mains démesurés qui attestent de leur puissance force physique. Leur intelligence et leur personnalité semble rester plutôt intacte malgré la transformation. Un des plus puissants Hères est le magistrat Bathilas, gardien des clefs de Stratholme.

- Les Abominations : les abominations sont des amas de chair de multiples personnes cousues entre elles pour former une unique créature puissante, résistante, avec plusieurs bras mais malheureusement assez peu intelligente. Elles sont sans peur et très dur à stopper avec leur grande force physique. La plus célèbre des abominations reste le Recousu. Elles disposent d’une personnalité, limitée et souvent enfantine, mais aucun souvenir des corps qui la compose.

- Wyrm de givre : parmi les plus puissantes et les plus redoutables des créatures du Fléau, celles-ci sont crées à partir des squelettes que l’on trouve dans les cimetières de dragons de Norfendre. En plus de leur force physique et de leur résistance de mort-vivants, ils possèdent des pouvoirs arcaniques en particulier sur le froid et un souffle glacial. Ce sont des individus puissants, intelligents et vicieux, chacun doté d’une personnalité cruelle de prédateur. La plus puissante des Wyrms de givre est Syndragosa, l’ancienne compagne de Malygos.

- Les chevaliers de la mort : l’une des troupes d’élite les plus célèbres du Roi-liche, les chevaliers de la mort furent à l’origine une création de la Horde de Gul’dan encore affiliée à la Légion Ardente. Le premier d’entre eux fut Teron Fielsang, l’esprit du nécrolyte orc du même nom mort étant intégré dans le corps d’un des chevaliers humains tués au combat. Ces chevaliers de la mort servirent la Horde jusqu’à la dissolution de celle-ci, et ceux qui restent aujourd’hui servent la Légion Ardente ou les Illidaris. Le Roi-liche reprit la technique l’améliora : les nouveaux chevaliers de la mort, certains vivants au début de la transformation, recevaient de plus en plus d’énergie nécromantique (au lieu de l’énergie gangrénée des premiers chevaliers de la mort) qui accroissaient leur puissance physique, leur résistance et leur donnait des pouvoirs nécromantiques. Au final, les chevaliers de la mort étaient tous des mort-vivants puissants et intelligents, doté de yeux bleus luminescents, destinés à devenir des officiers et des forces d’élite dans les armées du Roi-liche. Arthas lui-même subit cette transformation. Après la défaite du Roi-liche, les Chevaliers de la Mort restant manifestèrent une addiction : ils ont besoin d’infliger de la souffrance à autrui. Il est fort possible que les chevaliers du Fléau souffraient de la même addiction, mais étant donné leurs métiers ça ne remarquait pas. Un des généraux des chevaliers de la mort était l’humain connu sous le nom de général Fléau-de-lumière.
o La Garde D’os : la garde d’élite du Roi-liche, formée entièrement de chevaliers de la mort. Voir Religions et cultes.
o La Cohorte de la Souffrance : une force importante de chevaliers de la mort. Voir Religions et cultes.
o Les saigneurs : peut-être les premiers chevaliers de la mort du Fléau, ils furent vus durant la bataille de Comté-de-darrow.

- Les Banshees : les banshees sont des mort-vivants qui existent depuis la guerre des anciens, même si elles sont devenues beaucoup plus courantes après le passage du Fléau sur les terres Elfes. Il s’agit de l’esprit de femmes elfes (parfois de femmes d’autres races voir d’hommes) qui ont souffert durant leur mort et continuent de parcourir le monde en se lamentant. Puissantes et intelligentes, elles possèdent plusieurs pouvoirs dont généralement des attaques soniques (confusion, dégâts) et de possession des corps. La plus célèbre Banshee d’Azeroth est Sylvanas, qui récupéra son corps physique pour en reprendre possession et cesser d’être un mort-vivant incorporel.

- Les Géants de chair : les géants de chair sont des abominations crées à partir des chairs des géants du Norfendre. Plus puissant, plus résistants, ils servent d’immenses machines de guerre pour les armées du Fléau. Certains, dont le célèbre Grobulus, ont été modifié en remplaçant l’un de leurs bras avec une énorme seringue et équipés de réservoirs de Chancre afin de transmettre la maladie à leurs victimes.

- Les titans de chair : seulement deux de ses créatures sont connues, Taddius et Thrym, et toutes sont parmi les plus puissantes créatures au service du fléau. Ils ont été crées selon la même technique que les abominations, mais sont environ deux fois plus grand que les géants de chair, eux-mêmes plus grands que les abominations. Taddius fut crée à partir de la chair de femmes et d’enfants, et lorsqu’on est en sa présence on peut entendre leurs hurlements d’agonie et leurs appels à l’aide. Thrym fut lui construit à partir de la chair de géant des tempêtes, et tout deux en plus de posséder une force et une résistance extraordinaire, possèdent de puissants pouvoirs électriques (liés à leur création semble t’il) et une intelligence rare pour des constructions nécromantiques.

- Chiens de la Peste : les chiens de peste sont crées selon le même principe que les abominations, mais à partir de corps d’animaux (généralement des prédateurs mammifères de taille moyenne à grande). Ils sont puissants physiquement et leur intelligence est du niveau animal. Le plus célèbre chien de peste est Gluth. Les géants de chair et les chiens de peste sont connus sous le nom commun de bêtes-cadavres.

- Monstre fongique : les monstres fongiques sont les résultantes du Chancre sur les élémentaires de nature, créant des monstres humanoïdes à l’apparence de champignons et transportant la maladie avec eux. Bien qu’ils ne servent pas le Fléau, on peut trouver des élémentaires d’eau qui transportent la peste dans les Maleterres.

- Hurans de la tête de mort : la tribu dirigeante de Tranchebauge s’est allié au Fléau pour asseoir son pouvoir. Voir Religions et cultes.

- Vrykuls : nombres de vrykuls servent le Roi-liche, que ça soit de leur vivant ou de leur mort-vivance. Ils croient que le chef du Fléau est leur dieu de la mort. Voir les races : les Vrykuls.

- Les gnolls poil-putride : jadis des gnolls de la tribu des poil-moussu, ils ont succombé au Chancre et sont devenus des mort-vivants au service de Thule Serres-de-corbeau, le nécromancien chargé de prendre le contrôle de la Forêt de Pins Argentés. Leur chef Gondrecrin s’opposa de son vivant à Sylvanas mais il est aujourd’hui le chef mort-vivant des gnolls du Fléau.

- Les Erupteurs de Peste : une création récente et encore peu commune, les érupteurs de peste sont rapidement devenus parmi les créatures du Fléau les plus craints. Il s’agit de zombies modifiés : ils sont très violents, très forts, très rapides et chaque pustule de leur corps libère le Chancre et d’autres maladies. Chaque combat au corps à corps contre une de ses créatures peut entraîner la contamination de toute personne proche. Le plus redoutable de tous les erupteurs de peste est Corpous le profané.

- Les ténébrants : les ténébrants sont nés des Elfes de sang qui suivirent Illidan pour combattre Arthas au nom de la Légion Ardente. Arthas, lors de son deuxième voyage en Norfendre décida de les transformer en mort-vivants, créant une nouvelle race. Les ténébrants sont des elfes à la peau terne, marquée par la mort, mais ils gardent leur apparence elfique avec l’ajout de traits issus des chauves-souris : grandes oreilles, ailes, mains avec des film de peau, variable selon les individus. Arthas grossit les rangs en chassant les derniers elfes de sang restés en Norfendre après leur défaite, formant une force d’officiers et de généraux pour ses armées. En plus de leurs pouvoirs de mort-vivants, les ténébrants possèdent des pouvoirs vampiriques et souvent des pouvoirs arcaniques.
o Les San’layn : les nobles des ténébrants. Ils sont des princes de haut sang elfe et dotés de pouvoirs encore plus importants. Voir Religions et cultes.

- Les Geists : les geists sont des mort-vivants issus des cadavres de condamnés à mort. Ils sont parmi les plus bas des mort-vivants intelligents dans la hiérarchie du Fléau, même si on en trouve parmi les forces de la Lame d’Ebène. Les Geists ont des corps décharnés et agiles, avec de grandes griffes leur permettant de s’accrocher aux murs, ils portent une corde de pendue autour du cou et un œil unique sort de leur cagoule. Les Geists dans les forces du fléau servent essentiellement pour le travail manuel.

- Les worgens : le Roi-liche apprit l’existence des expériences d’Arugal et le ressuscita en mort-vivant pour recréer un culte aux worgens et reconstruire les forces de cette espèce. Voir les races : les worgens.

- Les araignées : les forces du Fléau sont souvent accompagnées d’araignées. On en trouve d’ailleurs beaucoup dans Naxxramas dont la redoutable Maexxna.
o Les araignées géantes servent en alliés aux forces nérubiennes par magie.
o Les araignées démons sont des araignées généralement mort-vivantes attirées par l’énergie sacrée.
o Les araignées d’os sont de très grandes araignées aux pattes ressemblant à des os.

- trolls mort-vivants : les trolls sont très résistants au Chancre. Les trolls mort-vivants autres que chevaliers de la mort dans les forces du roi-liche sont rares, mais Drakkuru réussit à changer cela. Un des plus puissants serviteurs de celui-ci est le voyant de la mort Zuk’raj. Il existe aussi les corrompus trolls non-vivants Ecorchemousse à Zul’mashar dans les Maleterres de l’Est. Voir les races : les trolls.

_________________
Je me tiendrais devant tous les enemis de cette terre.
Revenir en haut Aller en bas
crin-noir
Dans la place
Dans la place
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 12/09/2011
Age : 35
Localisation : Dijon

Feuille de personnage
Nom: Sabot-de-ténèbres
Prénom: Gareth
Cercle:
85/85  (85/85)

MessageSujet: Re: [faction] Le Fléau   Jeu 20 Oct - 7:27

Personnalités :

- La reine de sang Lana’thiel : reine des Ténébrants, elle fit jadis partie des forces de Kael’thas alliées à Illidan durant son attaque contre Arthas. Elle combattit vaillamment, survécu à la défaite initiale mais fut poursuivie par le Roi-liche. Bien que portant l’une des lames jumelles des Vols, Quel’delar (qu’elle avait ramassée sur le corps de son ami Thalorien Cherchaube), elle fut tuée. Arthas la ressuscita en la plus puissante des San’layn, mais chaque fois qu’elle regardait son épée elle se rappelait sa vie passée. De colère, elle brisa la lame et éparpilla les morceaux en Norfendre. Elle servit jusqu’à la défaite d’Arthas comme l’un de ses plus puissants lieutenants, accomplissant ses devoirs visant à la corruption des vivants avec efficacité et dévotion. Son destin après la défaite de son seigneur est inconnu, même si il y à de grandes chances qu’elle soit définitivement morte.

- Falric, dit le Capitaine, était un des capitaines de la garde royale de Lordaeron. Il servit aux côtés d’Arthas durant plusieurs années, y compris lors de son expédition malheureuse en Norfendre où il trouva la mort peu de temps après la découverte de Deuillegivre. Transformé en chevalier de la mort, il accompagna avec Marwyn, second lieutenant d’Arthas, le prince jusqu’au trône de son père. Après le meurtre de Terenas, leurs deux lieutenants tuèrent tous les habitants de la cité capitale de Lordaeron pour les ressusciter en mort-vivants. Il devint ensuite avec Marwyn l’un des gardiens des appartements personnels du Roi-liche, les halls de réflexion.

- Bolvar Fordragon : un grand général de l’Alliance, ce paladin humain fut désigné comme régent de Hurlevent lorsque le roi Wrynn fut porté disparut. Après le retour du roi Varian, il devint le général en chef des forces de l’Alliance en Norfendre, et fut déclaré mort après la trahison des forces de Putricide durant la bataille de la Porte du Courroux. Son corps fut brûlé par le souffle des dragons rouges, mais resta en un seul morceau : il avait été récupéré par le Fléau pour essayer de le transformer en général des forces du Roi-liche. Mais Arthas fut vaincu avant que cela n’arrive, et Bolvar prit la place de Roi-liche, en tant que geôlier des damnés. Ainsi, tous les mort-vivants non indépendants restaient sous un certain contrôle et ne deviendraient pas (tant que Bolvar restera en place) une force de la nature qui ravagera le monde des vivants.

Organisation :

Les forces du Fléau servent tous les roi-liche, tous les mort-vivants entendant sa voix leur donnant des ordres, même si les mort-vivants intelligents peuvent faire fi plus ou moins de ceux-ci. Plus directement, les forces du Fléau sont dirigées par des lieutenants depuis l’une des forteresses de la faction :

- Voltarus : cette ziggurat volante servait de base à Drakkuru d’où il dirigeait les forces du Fléau à l’assaut de Zul’drak.

- La tour d’Ombrecroc : le domaine du Culte de la Lune Rouge, base des actions du Fléau dans les Grisonnes, sous le commandement d’Arugal.

- La forteresse d’Utgarde, dans le Fjord hurlant, est la capitale des vrykuls serviteurs du roi Yimirion.

- Stratholme : jadis l’une des plus importantes villes du Lordaeron, elle fut l’une des premières victimes de la Peste. Mal’ganis en avait fait son point de ralliement et base pour son assaut sur les terres qui deviendront les Maleterres car son seigneur, le baron Vaillefendre, était un membre du Culte des Damnés. Après le départ du baron pour Naxxramas, le seigneur Aurius Vaillfendre reprit le contrôle de la ville. Aujourd’hui encore, la ville est remplie de morts-vivants appartenant au Fléau, mais aussi aux ressuscités du démon Balnazzar (qui essaye d’assouvir sa vengeance contre Arthas) au milieu des bâtiments qui brûlent de flammes noires qui jamais ne s’éteignent.

- Azjol’nerub : la capitale en ruine de l’empire Nérubien sert de base aux forces souterraines du Roi-liche, même si elles sont en guerre contre les sectateurs du Crépuscule et les horreurs sans nom issus des profondeurs en dessous du royaume souterrain des nérubiens.

- Naxxramas : basée sur les ziggurats des nérubiens et adapté par les efforts du squelette ingénieur Obrahiim le voyageur, Naxxramas est la base des assauts du Fléau sur le Norfendre comme elle le fut jadis pour Lordaeron. Elle est la plus puissante et la plus grande des ziggurats. Elle est dirigée par le bras droit du roi-liche, Kel’thuzad.

- La tour des maudits : domaine de Dar’khan Drathir, le démoniste mort-vivant elfe chargé de maintenir le contrôle du Fléau sur les Terres Fantômes.

- Scholomance, l’école de magie dévouée au Culte des Damnés, sers de base pour les forces du Fléau dans les Maleterres de l’Est. Elle est dirigée par le sombre maître Gandling. Il est aussi le chef des forces du Fléau luttant pour le contrôle d’Andorhal et des régions environnantes.

- La forteresse de Fenris, sur l’île centrale du lac de Lordamere dans la forêt des Pins argentés, sert de quartier général pour les forces de Thule Serres-de-corbeau, chargés de lutter contre les Réprouvés et les forces de Dalaran dans la région. L’île sera reprise par les réfugiés de Hautebrande après le Cataclysme.

Territoire :

Les forces du Fléau jadis couvraient une bonne partie du Norfendre : la Couronne de Glace dans sa totalité, une bonne partie de Zul’drak et du Fjord Hurlant, de grandes parties de la Toundra Boréenne, des Grisonnes, des Pics Foudroyés et des Désolations des Dragons. Son territoire comprenait la quasi-totalité des Maleterres de l’Est et de l’Ouest, ainsi qu’une bonne partie de la forêt des Pins Argentés et des Terres Fantômes. Des forces du Fléau d’importance peuvent être trouvées dans les Clairières de Tirisfal et les Tarides du Sud.

Aujourd’hui, avec la défaite d’Arthas et l’Effondrement, les forces du Fléau ont perdu du territoire petit à petit. Une bonne partie des Maleterres ont été reconquises, les Terres Fantômes ont vu leurs forces du Fléau quasiment disparaître, le Norfendre est entièrement colonisé à part la Couronne de glace et les territoires Vyrkuls n’ayant pas été colonisés par la Horde ou l’Alliance.

_________________
Je me tiendrais devant tous les enemis de cette terre.
Revenir en haut Aller en bas
 
[faction] Le Fléau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faction Anima Tactics (Choix)
» Chaos faction 2, le jeux qui owns 8D
» Red Faction Armageddon
» Quelle faction choisir dans warhammer 40,000
» Dés de faction Eden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté rôliste des Sentinelles :: Les écrits :: L'Histoire d'Azeroth-
Sauter vers: